En confinement (33ème jour)

officiellement , mais pas toujours car parfois officieusement et plus ou moins clairement , voici ce que nous avons entendu  depuis le début :

1-Vous ne pouvez pas quitter votre domicile mais si vous en avez besoin vous pouvez quand même sachant que vos besoins doivent obligatoirement correspondre à ceux mentionnés dans l’attestation de déplacement dérogatoire que vous devez remplir à chacun de vos déplacements qu’il est préférable que vous limitiez à un par jour sauf si vraiment vous ne pouvez pas faire autrement.

2-Les magasins sont fermés sauf ceux qui sont ouverts.

3- les gants vinyle, de préférence non poudrés, ne vous protègent pas du virus mais ils pourraient vous protéger quand même.

4-Les masques « FFP » dont on déplore encore et toujours la pénurie et même ceux,  les nouveaux :«  grand-public », par ailleurs non encore en circulation, ne servent à rien mais il faudrait peut-être en porter car cela pourrait nous sauver ; d’ailleurs, ils vont devenir obligatoires mais pas partout sur le territoire et seulement dans certaines situations.

5-Le virus n’a pas d’effet sur les enfants sauf sur ceux sur qui il en a.

6- Les animaux ne sont pas atteints mais on a testé positif un chat, en février, chez mon cousin, à Poitiers, quand on ne testait encore personne mais ce chat oui. Mon cousin va bien,merci.

7-Si vous êtes atteint, vous aurez de nombreux symptômes sachant que vous pouvez transmettre le virus sans en avoir les symptômes ni être malade.

8-On n’a pas encore de traitement contre le virus mais il y en a peut-être un qui est, à priori, sans danger pour la santé sauf qu’on pense qu’il pourrait l’être en l’état actuel des recherches scientifiques.

9-On devra rester confinés jusqu’à la disparition du virus qui ne disparaîtra que si on parvient à une immunité collective, donc à condition qu’il circule et qu’on ne reste plus confinés.

10-Le dé-confinement aura lieu à la mi-mai sauf que, peut-être, il se fera plus tard, en juin ou en juillet, probablement en septembre et progressivement mais pas pour tout le monde.

Conclusion : comme le disait Pierre Dac : «  parler pour ne rien dire et rien dire pour parler sont les deux principes majeurs de ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l’ouvrir. »

Commentaires fermés.