voile

Attention, cet article n'a rien à voir avec les sports nautiques. Les crétins disent burqa, hijab, niqab, tchador et banalisent le sens des mots.

1) Dans le code d'Hammourabi au XVIIIe siècle avant J.-C., la femme libre, contrairement à l'esclave ou à la prostituée, porte le voile sous peine de sanction.

En dar-ul-islam, c'est-à-dire là-bas, loin de l'autre côté de la mer, le port du voile n'a jamais été une obligation canonique, contrairement à la profession de foi en un dieu unique, au don aux pauvres (zakat), au jeûne du ramadan, au pèlerinage à la Mecque ou aux cinq prières quotidiennes.

Le Coran (Sourate 24 / verset 31 ; Sourate 33 / versets 31 - 32 - 33) explicite les raisons du port du voile. Et il fait d'ailleurs la même obligation de retenue aux hommes :  "Dis aux Croyants qu'ils baissent leurs regards et soient chastes. Ce sera plus décent pour eux, Allah est bien informé de ce qu'ils font" affirme la sourate 24 / verset 30.

Le voile était un moyen de se protéger des mâles et de leurs ardeurs. A ce titre, re-contextualisé, le voile fut un progrès au temps de Momo. En outre le Coran n'innovait pas vraiment. Le port du voile, attribut de pudeur féminine et marqueur social, était enraciné dans la culture méditerranéenne et proche-orientale depuis la plus haute antiquité. Paul de Tarse -quel con, celui-là !- eut des mots durs contre les femmes non voilées, qu'il jugeait impudiques.

Au début du XXème siècle, le voile est devenu le symbole de l'archaïsme de l'islam. En Turquie, sous Kemal Atatürk (1881-1938), plus tard en Tunisie sous Habib Bourguiba (1903-2000), mais aussi en Algérie sous l'occupation française et plus tard, sous la dictature d'Hari Boumediene, le voile fut déconsidéré voire prohibé (comme le fez pour les hommes, sous Atatürk).

2) Seulement voila ! La France n'est pas en dar ul-islam, mais en dar el-fikr. Il y existe déjà une loi, qui n'est pas la charia (fuck el Koran). C'est la loi républicaine.

Le voile est devenu une habile façon pour les islamistes de mettre les crétins qui nous gouvernent, le nez dans leur démagogie. Ex : les universités françaises autorisent le port du voile : on rêve ! Les islamistes foutent à l'occasion un beau bordel dans le débat national. Pour ma part, je suis laïcard, tendance autoritaire.

"Pas de liberté pour les ennemis de la liberté", comme disait un apprenti dictateur bien connu. Que j'approuve !