A la Une

Vive les tricheurs !

Longue vie aux tricheurs ! L’image que je garderai de mon ancien maire (et patron, eh oui, nul n’est parfait !) sera celle-ci. Celle d’un gars qui a détourné des millions de francs pour faire ses petites affaires, qui a sans cesse trahit ses amis en politique (Jacques C-D, Valéry G-E et tous les autres) et dont le nom apparaît aux côtés de ceux de Charles Pasqua ou Jacques Foccart dans l’affaire Boulin.

Jacques Chirac aimait bien les proverbes sino-japonais. En voici un qu’il citait souvent du temps où il occupait un grand bureau à l’Hôtel de Ville de Paris : « Le poisson pourrit par la tête ».

Bon, c’est vrai, son procès lui avait mis un sacré coup de vieux et ça faisait longtemps qu’il avait commencé à pourrir de la tête, notre ancien président. Et on peut raisonnablement prédire que dans les jours et les semaines qui viennent, ça ne va pas s’arranger pour lui.

Quel héritage nous laisse Jacques Chirac ? Je crois qu’il a fait surtout des émules par sa méthode. Un autre grand tricheur dont les « affaires » vont elles aussi bientôt passer en jugement : Nicolas Sarkozy. Son mentor labourait Paris, lui labourait les Hauts de Seine.

La seule qualité qu’un historien des temps futurs reconnaîtra (peut-être) à Jacques Chirac, c’est la préoccupation qu’il a eu du maintien de la cohésion nationale. Surtout après avoir été si mal ré-élu par 82% des votants contre J-M Le Pen . Contrairement à l’actuel président qui a sciemment cherché l’effet repoussoir pour se faire (mal) élire.