De quel sexe est la pub ?

Jetez un oeil sur cette longue litanie de publicités sexistes : lorsqu’il ne s’agit pas d’appel au viol ou d’incitation à la prostitution, elle donne une image si dégradante de la femme, qu’il n’est nul besoin d’aller chercher très loin la raison des agressions sexuelles. Nous y sommes finalement tellement habitués qu’il est bon parfois de se dire : quelle bêtise craspouille ! Car ça s’insinue comme un poison auquel on se mithridatise tous un peu plus chaque fois qu’on en voit une. Et comme dans l’esprit des « créatifs » crétins il faut choquer à tout prix le passant, pour qu’il retienne le « visuel », on peut être certain de l’effort de sur-enchère pratiqué.