fascistes

"Fascistes" désignait les supporters de l'équipe nationale italienne de foot entre 1922 (marche sur Rome de Benito M.) et 1944 (quand Benito M. finit pendu à un croc de boucher).

Le fascisme est une idéologie qui prône une nation embrigadée en faisceaux (d'où son nom), un Etat fort, une économie dirigée, une race purifiée, le tout dirigé par un chef à l'autorité absolue. Le fascisme ne tua pas six millions de tsiganes, homosexuels, communistes et Juifs. Ce qui le rend un tantinet moins horrible / plus présentable que le nazisme. Il ne pilla pas non plus l'Europe de son beurre, son acier et son charbon pendant cinq ans, de l'Atlantique à l'Oural.

C'est pourquoi les fascistes ont pu revenir sur le devant de la scène politique dès les années 80, en France, en Italie, puis après 1989, dans les anciens pays communistes d'Europe de l'Est, Hongrie, Pologne.

Ils se font appelés populistes, ou parfois identitaires. Mais sous leurs oripeaux, c'est toujours les mêmes salauds.