piège à cons

Depuis que je connais le paradoxe de Concordet, j'ai quelque difficulté à croire en la rationalité des choix humains, et notamment des élections. Je suis devenu anti-démocratique.

condorcet

 

Les trois individus hiérarchisent leurs choix entre les politiques A, B et C. La pondération qu'ils opèrent fait qu'au moment du dépouillement du vote et de la prise la décision, les trois politiques ont strictement la même valeur. C'est l'impasse !*

Ce qui me permet d'affirmer scientifiquement : "Elections, pièges à cons !"

*On en sort très facilement : il suffit d'éliminer une des politiques parmi les options possibles. Ou d'en pondérer une, au détriment des autres. Ce que j'ai vu faire, sans vergogne aucune, par un président de commission d'appel d'offres lors d'un tour de table.

Commentaires fermés.