post-vérité

Le mot est apparu dans l'Oxford Dictionary en cette grande année 2016, grande par la connerie dont firent preuve les Anglo-saxons lors d'élections (référendum sur la sortie de l'Europe ou présidentielles américaines).

«Post-truth» (en français post-vérité) fait donc référence «à des circonstances dans lesquelles les faits objectifs ont moins d’influence pour modeler l’opinion publique que les appels à l’émotion et aux opinions personnelles».

L’émergence de «post-vérité» dans le langage a été «alimentée par la montée en puissance des réseaux sociaux en tant que source d’information et la méfiance croissante vis-à-vis des faits présentés par l’establishment. (...) Plutôt que de faire simplement référence à une période postérieure à une situation spécifique ou à un événement comme dans "après-guerre", le préfixe post dans post-vérité a une signification proche de l’idée "d’appartenir à une période dans laquelle le concept spécifié est devenu sans importance"», ajoute un communiqué des éditeurs du dictionnaire.

Pourquoi ne pas tout simplement dire : mensonge ? A moins qu'il ne faille inventer : "post-lies"...

"Bien sûr que ça n'est pas vrai, mais ça aurait pu l'être, c'est tout ce qui compte..." Florian Philpopot, in En cambrousse.

Commentaires fermés.