voilà

A l'origine , il y a deux mots vois et là ; le mot qui servait souvent à annoncer, à présenter comme son pendant "voici", moins fréquent, sert de plus en plus de point final (moins catégorique que le "point barre ") : " J'arrive chez toi dans 5 minutes et on va boire l'apéro, voilà."

Utilisé à tout va  comme interjection :  " J'ai décidé de partir au Canada, voilà! Je sais pas encore dans combien de temps, mais ce qui est sûr, c'est que je t'emmènerai pas avec moi, voilà ! Car avec ta sale gueule et ton mauvais caractère, je suis certain de me faire aucun copain, voilà ! "

L'actualité veut que l'on réutilise voilà pour annoncer : " V'la les keufs ! ". Surtout place de la République ...

La variante marseillaise de " Voilà ! " a longtemps été : " Vé ! " comme dans : " Vé ! Ce caganis, c'est pas un ravi de la crèche..." Mais depuis quelque temps, on dit plutôt : "Oh ! Chouffe, ce caganis y me les gonfle..."

Commentaires fermés.